6 CONSEILS POUR PASSER A L’ACTION DANS SES PROJETS

Comment se motiver, lutter contre la procrastination et passer à l’action dans ses projets ?

LA TENDANCE A LA PROCRASTINATION

Nous avons tous des rêves, petits ou grands, des projets à réaliser. Ils sont là bien au chaud dans notre tête. On les visualise, on se prend à les vivre intérieurement. On se dit que ce serait vraiment bien si on les réalisait.

Oui mais voila, on ne se bouge pas ! On reste là à rêver notre avenir, notre vie, puis on reprend notre téléphone et on repart sur les réseaux sociaux à errer et envier la vie des autres !

Là j’ai juste envie de dire stop !!!!

Pourquoi seulement rêver d’une autre vie ? Tout est possible pour celui qui se prend en main, passe  à l’action et surtout reste constant dans ses efforts et dans son passage à l’acte.

Il n’y pas d’individu chanceux ou malchanceux, de personnes nées sous une bonne ou une mauvaise étoile. Il n’a que des gens qui agissent et mettent en pratique ce qu’ils veulent. Et ça, beaucoup ne le font pas !

Il existe un cheminement simple qu’il suffit de suivre avec un minimum d’assiduité. Ce ne sont pas la grandeur des actions qui comptent mais la régularité !

C’est ce que nous allons voir avec 6 conseils pour passer à l’action.

# CONSEIL 1 : IDENTIFIER VOS PROJETS

Déjà pour savoir où l’on va, il faut déterminer ce que l’on veut. Ce que l’on veut devenir, ce que l’on veut avoir, ce que l’on veut réaliser.

Il faut donc se poser et mettre sur papier tout ce qui fera notre projet en allant jusqu’au plus petit détail.

Si je prends l’exemple de la création d’un site internet. La question que l’on doit se poser c’est quel thème exactement ? On doit identifier l’orientation que l’on souhaite donner à notre site, les sujets que l’on souhaite y aborder. Il faut se pencher sur la cible que l’on souhaite toucher. Il faut voir quels sont les produits que l’on souhaite proposer, sous quelle forme…

Un autre exemple, le projet immobilier. Là encore, encore il faut définir ce que l’on veut. Un appartement ? Une maison ? Pour quelle surface ? Dans quel but ? Pour y vivre, le louer, y faire de la colocation ?

Tout projet doit être clairement identifié car c’est grâce à cela que l’on pourra établir un planning des actions à mettre en place pour la réalisation ce projet.

 

# CONSEIL 2 : ORGANISER ET PLANIFIER

Une fois l’idée définie il faut mettre en place un plan d’action ! Aucun projet sérieux ne peut aboutir si l’on n’est pas un minimum organisé. Pour cela il faut établir la liste des choses à faire et programmer leur exécution. Et  c’est là, souvent, que la motivation à tendance à filer. Parce que définir un projet, en rêvant à sa réalisation c’est plaisant, mais garder la motivation en planifiant tout cela n’est pas chose facile. C’est pour cela qu’il ne faut pas voir trop gros et y aller étape par étape. Le but ce n’est pas d’aller vite et y aller trop fort mais bien d’arriver au bout de ce projet. Et chaque pas compte, même les plus petits à condition qu’ils soient réguliers.

Pour s’organiser vous pouvez utiliser tous les outils mis à votre disposition, que ce soit la to do list, le Bullet journal, les applications mobiles. Le but est de lister, de décortiquer et segmenter chaque tâche. Cela peut paraître fastidieux mais c’est indispensable pour mener à bien votre projet.

Une fois que vous avez défini les actions une à une il ne reste plus qu’à les programmer dans le temps. Et il est indispensable que chaque jour, il y ait un pas effectué pour ne pas perdre le rythme.

Si je continue sur l’exemple du site internet, on va définir des tâches comme, réfléchir à un nom de domaine, vérifier sa  disponibilité, trouver un hébergeur, acheter le nom de domaine, chercher un thème pour son site, faire la mise en page… autant de grandes et de petites actions à lister puis à planifier dans le temps.

Lorsque le site sera crée, il faudra y proposer du contenu et/ ou proposer des produits. C’est là aussi que le manque de motivation et la procrastination nous donnent souvent un coup d’arrêt. Il faudra donc être vigilent, ne rien lâcher, se recentrer sur le but de la manœuvre et faire preuve d’assiduité et de discipline. Pour ne pas se démotiver par la grandeur de la tâche il va falloir voir petite action par petite action qui, à l’arrivée nous feront avancer de manière considérable.

Si je dois créer un article par exemple et que je dispose de peu de temps. Je vais me poser par 30 minutes dans la journée pour déterminer le sujet de l’article et en faire le sommaire. Le lendemain, encore pendant 30 min, je vais partir à la recherche des mes sources sur internet pour étayer mes idées. Ensuite, les jours suivants, je vais me poser pour écrire une partie par jour jusqu’à finir mon article. Puis je pars à la recherche des quelques visuels pour la mise en page de mon article et enfin je le mets en ligne, ce qui fait qu’à ce rythme là je peux mettre à disposition 1 article par semaine pour 30 min passées par jour !

# CONSEIL 3 : SE COUPER DES DISTRACTIONS

L’un des pires ennemis dans la gestion de projet ce sont les distractions ! On passe presque tous, un temps considérable sur les réseaux sociaux à regarder ce qui se passe dans la vie des autres. Mais est ce que cela nous fait avancer ? Non ! Certes certains diront que cela fait aussi partie du processus que de suivre des personnes inspirantes. Je suis d’accord mais il faut savoir doser ! Passer son temps à suivre des individus dont la vie nous fait rêver, ne fera pas avancer la nôtre !

De même que la télévision. Qui n’a jamais eu la flemme d’entreprendre ne serait ce que des choses simples et banales de la vie, parque qu’il était dans le canapé en train de regarder en boucle les infos sur BFM ou bien l’épisode 10 de la saison 39 de NARCOS sur NETFLIX ??

Il faut savoir s’auto-discipliner avec les distractions. Lorsque l’on a définit nos objectifs, que les actions à mettre en place sont listées et planifiées, et qu’il faut passer à l’acte, coupez toutes les distractions !

A l’heure où j’écris cet article j’ai éteins ma télé, coupé la radio et mis mon téléphone en mode avion. Comme cela je suis sûre de ne pas recevoir d’appel, de ne pas jeter de coup d’œil sur mes notifications INSTAGRAM, de ne pas porter mon attention sur l’actualité.

Plus les conditions sont réunies, plus notre concentration sera à son maximum et plus nous serons efficaces, tant dans la qualité de ce que l’on réalise que dans la vitesse d’exécution.

 

# CONSEIL 4 : S’ENTOURER DE POSITIF

Plus facile à dire qu’à faire ? Pas sûre…  S’entourer de positif c’est par exemple avoir autour de soi des personnes positives et entreprenantes. Ce n’est pas le cas pour vous ? Alors faites du tri dans votre entourage ! C’est indispensable si l’on veut avancer dans la vie. Nous sommes à l’image des gens qui nous entourent… Vous pouvez rencontrer dans des meet-up tout un tas de personnes qui évoluent dans les mêmes domaines et qui ont les mêmes projets que vous. Il existe tout un panel de sites internet qui proposent entre autre, des after-work dans des domaines bien précis.

Vous pouvez également suivre des personnalités inspirantes sur INSTAGRAM, regarder des vidéos YOUTUBE, aller dans des séminaires de développement personnel. Tout ceci est propice à engendrer du positif dans notre quotidien, à y faire de nouvelles rencontres et indéniablement à passer à l’action et à la réalisation de nos projets.

La lecture est également un bon moyen d’entretenir notre positivité. Lire est même indispensable. Vous avez des centaines d’auteurs et milliers d’ouvrages de développement personnel qui peuvent booster votre mental, vous donner d’avantage l’envie d’entreprendre et vous motiver à garder le cap dans vos projets.

Le positif passe aussi par le visuel. N’hésitez pas à mettre sous vos yeux quotidiennement, dans chacune de vos pièces de vie, des messages positifs. Que ce soient des citations inspirantes, des photos liées à la réalisation de votre projet, des images de ce que vous voulez avoir ou être.

# CONSEIL 5 : PARLER DE VOTRE PROJET

Pour ne plus procrastiner et passer à l’action il faut rendre votre projet public !

Cela ne veut pas dire donner tous les détails mais faire savoir à son entourage que l’on a un projet, que l’on travaille dessus. Il est quasiment certain que l’on vous posera des questions régulièrement à ce sujet et du coup vous vous sentirez indirectement obligés de rendre des comptes. Qui dit rendre des comptes, dit passer à l’action !

Si on a tendance à procrastiner, justement, en parler peut-être LA solution pour se mettre devant le fait accompli et devoir se retrousser les manches. C’est en quelque sorte un engagement.

C’est vrai que l’on a tendance à dire que pour vivre heureux il faut vivre cacher mais je ne pense pas que cela soi une bonne chose dans la réalisation d’un projet. On aura plutôt l’habitude de se reposer sur ses lauriers lorsque que personne n’est dans la confidence. En effet on se dit bon, je n’avance pas mais ce n’est pas grave, il n’y a que moi qui le sais. Et si l’on commence comme ça c’est le meilleur moyen d’abandonner. Avoir au moins une personne mise dans la confidence permettra de se mettre un peu la pression et une bonne pression. Par contre prenez garde à faire le bon choix. Il faut que la personne soit quelqu’un de positif, qui à le goût d’entreprendre, qui saura vous motiver, vous tirer vers le haut, vous encourager et vous féliciter !

Comme on dit seul on va vite mais ensemble on va plus loin. Alors partagez cette expérience avec d’autres personnes.

En effet, Si j’en parle, je vais être obligé de m’y mettre ! Eh oui ! Si on veut garder la face, une fois qu’on en aura parlé, il vaudrait mieux que ce soit suivi de concret… Non ?

# CONSEIL 6 : LA VISUALISATION

La visualisation positive est un outil de développement personnel qui peut s’avérer extrêmement utile. C’est une technique qui permet de rester concentré et motivé sur le long terme par rapport à l’objectif que vous vous êtes fixé.

Le principe est simple : la visualisation positive consiste à visualiser ce que vous souhaitez obtenir de la vie pour mieux formuler votre objectif, votre projet, et vous aider à l’atteindre.
Pour améliorer les effets de la visualisation, il faut ressentir de manière émotionnelle les images que vous faites apparaitre en vous.

Par exemple imaginez vous dans 5 ans une fois votre projet réalisé, que vous en vivez que vous êtes heureux et confiant et que vous faites quelque chose que vous aimez. Visualisez-vous dans cette situation : ce dont vous vous occupez, les gens que vous rencontrez, comment vous parlez et agissez, ce que cela vous permet de réaliser … bref, ce qui caractérise pourquoi ce projet est important et ce qu’il évoque pour vous. Prenez tout le temps nécessaire pour que ces images, ces sensations soient les plus concrètes possibles et laissez tous vos sens intégrer cette visualisation.

Vous ressentez ce bien être, ce sentiment de satisfaction ? Alors imaginez qu’en vous bougeant et en réalisant des actions concrètes cela deviendra bientôt une réalité !

 

Alors prêt à éteindre la télévision, à couper votre téléphone, à prendre un papier et un stylo ?

Il ne tient qu’à vous de réaliser vos projets et de faire de grandes choses !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *